Les maisons de vins de Grande Bourgogne 

un savoir-faire ancré dans le terroir

la grande bourgogne


Un territoire d'appellations prestigieuses et reconnues mondialement

La Fédération des Négociants-Eleveurs de Grande Bourgogne est l'association de plusieurs unions de maisons de vins issues de quatre vignobles réputés :

La Bourgogne est connue mondialement pour ses vins d'exception issus des cépages pinot noir et chardonnay. Terre d'appellations par excellence, la Bourgogne propose des vins à tous les niveaux de hiérarchie des AOC. C'est une mosaïque fascinante de terroirs très divers depuis Chablis jusque Lyon, en passant par la mythique Côte d'Or. 

Le Beaujolais, plus au sud, se caractérise surtout par son sol granitique et ses paysages somptueux qui lui ont donné le surnom de « Toscane française ». Le cépage roi est ici le gamay. Il permet au Beaujolais de proposer aussi bien de grands vins d'appellation, issus de terroirs très anciens que des vins de fête et de plaisir. 

Le Jura, à l'est, autre terre d'appellations, présente des terroirs uniques sur un relief montagneux. Ce vignoble propose une palette de cépages très spécifiques (savagnin, poulsard, trousseau, etc.) qui produisent des vins uniques de par leurs conditions exceptionnelles d'élevage (Vin Jaune, Vin de Paille). 

La Savoie offre, enfin, des vins d'appellations très variés. Là aussi, le terroir prend de plus en plus sa place avec le développement des dénominations géographiques complémentaires qui se conjuguent parfaitement avec les cépages locaux (jacquère, mondeuse). Dernier né dans l'offre savoyarde, le Crémant de Savoie participe au développement des ventes à l'export de ce vignoble.

des maisons entre tradition et modernité


Des Maisons propriétaires de vignobles

De nombreuses maisons de vins de Bourgogne sont issues de domaines qui, à un moment de leur histoire, ont voulu étoffer leur gamme par l'achat de vins ou de raisins auprès de viticulteurs.

D'autres maisons ont effectué le chemin inverse : elles se sont d'abord fait un nom, une marque, une place sur les marchés à partir de cuvées achetées auprès de différents partenaires, avant de faire l'acquisition de leurs propres parcelles. Leurs points communs ? Elles ont une longue tradition de vinification, d'élevage et ont toujours eu cette approche qualitative qui vise à développer, au-delà d'une gamme de vins, un style, une signature, une marque.

Des maisons à l'assaut des marchés

Une des principales clés du succès des maisons de vins, c'est le commerce. Le dynamisme commercial des Maisons s'est tout d'abord porté sur les grands bassins de consommation : Paris pour commencer, puis la France, l'Europe, et aujourd'hui, le monde entier. 

Les exportations représentent en moyenne plus de 50 % des volumes de vins vendus par ces maisons. Ce taux peut aller jusqu'à 80 % pour certaines maisons : ces dernières sont présentes dans pratiquement tous les pays du monde. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Japon et le Canada constituent aujourd'hui les principaux marchés à l'export.

La France reste cependant un marché incontournable et les maisons ont tissé un réseau de ventes très performant aussi bien dans les circuits dits « traditionnels » (restauration, cavistes...) qu'avec les enseignes de la grande distribution, acteur incontournable en France, ou les ventes en ligne, qui sont en plein développement. 


Des maisons exploratrices de nouveaux terroirs

Pour se développer, les maisons de vins de Grande Bourgogne ont toujours regardé au-delà de leur vignoble d'origine. De cette manière, elles exportent leur expertise en matière de culture du pinot noir et du chardonnay, et surtout leur connaissance des terroirs et des techniques pour les délimiter. C'est pourquoi, elles ont planté et développé des domaines à la fois en France (Var, Ardèche, Languedoc) et à l'étranger (Oregon notamment). Elles y ont perpétué leur savoir-faire « bourguignon » et noué des partenariats solides avec les acteurs locaux.

Si les vins produits sur ces terres sont aussi bien des vins d'appellation d'origine, d'indication géographique protégée ou sans indication géographique, l'objectif reste toujours le même : offrir au client une qualité constante et reconnue.

Cette culture du terroir « à la bourguignonne » fait des émules car de nombreux vignobles à travers le monde ont adopté cette approche ou travaillent en ce sens (Nouvelle-Zélande, Californie, Chili).


Des entreprises à taille humaine

Les maisons de vins de Grande Bourgogne sont très souvent des PME, d'origine familiale. Certaines sont encore indépendantes, d'autres se sont rapprochées d'acteurs, souvent bourguignons, de taille plus importante. Dans tous les cas, l'héritage familial est un vrai atout pour l'entreprise et constitue un capital exceptionnel. Ce cadre familial se retrouve partout, aussi bien à Chablis, dans le Beaujolais, dans le Jura ou en Savoie.


Beaujeu, Nuits-Saint-Georges, Beaune : quel point commun ?

Les Hospices de ces trois villes ont eu depuis longtemps l'idée de vendre des vins pour financer une partie de leur fonctionnement. Si la vente des Hospices de Beaujeu ne s'est plus tenue depuis 2007, celles des Hospices de Nuits-Saint-Georges et de Beaune surtout perdurent avec un certain succès. Les parcelles de vignes détenues par ces Hospices sont le fruit de legs de généreux donateurs. Les vignes sont exploitées par les Hospices, puis les vins sont vendus en primeur, aux enchères, la plupart du temps à des Maisons de Vins, qui vont les élever pour le compte de leurs clients. Les Maisons de Vin sont donc des acteurs incontournables de ces ventes de charité !

Les chiffres clés

1
15%
du
vignoble
En Bourgogne, les maisons de vins possèdent environ 15 % du vignoble, toutes appellations confondues.
Ce chiffre augmente lorsqu'on monte dans la hiérarchie des appellations d'origine.
Les maisons de vins de Bourgogne commercialisent environ
260% des bouteilles
de bourgogne
Dans le Beaujolais, ce chiffre est de 70 % environ.
Les exportations représentent, en moyenne
50% des ventes en volume
Pour certaines maisons, ce chiffre peut atteindre 80 à 90 %.
3 60 % des volumes
commercialisés

par les Maisons de Vin de Grande Bourgogne sont issus de bassins viticoles autres que Bourgogne et Beaujolais.
45000
salariés

1,65
milliard d'€
la FNEB regroupe près de 100 maisons de vins,
dont 70 en Bourgogne et Beaujolais. Au total, ces Maisons emploient plus de 5 000 personnes et génèrent un chiffre d'affaires annuel d'environ 1,6 milliard d'euros.
6
51 %
transactions en raisins
ou en moûts
En Bourgogne, plus de 51% des transactions interprofessionnelles sont réalisées en raisin ou en moûts. Ce chiffre est en progression chaque année, ce qui traduit une volonté de plus en plus forte des Maisons de maîtrise de la vinification et de l'élevage des vins. Pour les appellations Villages, 1er et Grands Crus, ce chiffre est de 60%.

Les adhérents

Bourgogne-Beaujolais

Bourgogne Wine Alliance

Jura

Savoie