Jeudi 15 mars 2018

Les Grands Jours de Bourgogne

Grandes Maisons & Grands Crus, édition 2018 : merci beaucoup et à très bientôt !

Un grand merci pour votre participation !

Vous étiez plus de 160 invités, dont 85 journalistes du monde entier pour participer à cette 13e édition de Grandes Maisons Grands Crus.

Cette soirée a été marquée, vous l'avez constaté, par le changement, avec cette dégustation de 46 Grands Crus du millésime 2015 servis par 28 Maisons différentes dans les caves du Domaine du Clos Frantin - Maison Albert Bichot.

Cette très belle dégustation a été suivie d'un cocktail-dinatoire dont les plats ont été imaginés par Eric Pras, Chef 3 étoiles de la Maison Lameloise, Meilleur Ouvrier de France, et réalisés par la Maison Dansard.

2015, le millésime presque parfait

L’hiver a été doux et le printemps a débuté par des températures assez élevées entraînant une floraison précoce.

Les mois de juin, juillet et août ont été marqués par des conditions particulièrement sèches et chaudes, voire caniculaires durant plusieurs semaines. Fort heureusement, quelques pluies, très attendues, sont tombées en août et ont permis de relancer le processus de maturation qui s’était ralenti et même stoppé dans certaines parcelles.

Tout en restant dans une moyenne des dix dernières années, 2015 peut être considérée comme une année précoce.

Les premiers coups de sécateurs ont été donnés parfois dès la fin du mois d’août, à Chablis, en Côte de Beaune et en Côte de Nuits, avec évidemment des disparités selon les Maisons, les Climats et les parcelles. Rarement dans l’histoire de la Bourgogne, nous aurons connu une telle accélération de la maturité, entraînant un véritable « tir groupé » des vendanges sur les trois régions de Chablis, Côte de Beaune et Côte de Nuits.

Les raisins étaient absolument parfaits, d’un état sanitaire exceptionnel et d’une maturité optimale. Tous les atouts étaient réunis pour donner naissance à un très grand millésime.

La grêle sur Chablis, à la veille des vendanges, n’aura au final que peu d’impact sur la quantité globale de la région. La précocité du millésime a sauvé la qualité des raisins récoltés plus rapidement que prévu.

La très belle surprise est l’équilibre des raisins, notamment une étonnante acidité préservée en blanc. Les quelques jours fin août d’un vent chaud et sec ont probablement concentré les acides organiques.

L’impression de fraîcheur est étonnante en blanc et la douceur des tanins bien mûrs prometteuse en rouge.

2015 est un grand millésime dans les deux couleurs.

Carnet de dégustation du millésime 2015

Grands Crus blancs

de Chablis et de Côte de Beaune

&

Grands Crus rouges

de Côte de Beaune et de Côte de Nuits

Voir la liste des vins présentés

Illustrations originales : Atelier.XY

Domaine du Clos Frantin

Au coeur de Nuits-Saint-Georges, le Domaine du Clos Frantin, belle propriété du XVIIIe siècle, fait partie des 6 Domaines historiques de la Maison Albert Bichot.

Il couvre près de 11 hectares de vignes, exclusivement en Côte de Nuits, dont certains climats emblématiques comme Richebourg, Grands-Echezeaux, Echezeaux, Clos de Vougeot, Chambertin et le Monopole du Château-Gris.

Le Domaine a obtenu la certification Agriculture Biologique en 2012.

La cuverie séculaire intègre des outils de vinification modernes tout en conservant les méthodes traditionnelles. Elle permet de vinifier les raisins du Domaine et ceux provenant de fidèles partenaires vignerons.

Les caves datant de la fin du XVIe siècle abritent plus de 700 pièces et offrent un écrin idéal pour l’élevage des grands vins de la Côte de Nuits.